Paris sous la neige, Square des Batignolles

Quelques points particuliers pour cette image.
Paramètres de capture :
– Objectif : Sigma 10-20mm
– Correction de l’exposition : 2/3 EV
– Ouverture : f/6,3
Explication : pour les photos de neige, la mesure automatique de l’exposition intégrée aux appareils réagit à la blancheur de la neige en sous exposant, ce qui donne une neige grise et diminue fortement l’effet de luminosité. Une solution consiste à corriger l’exposition (ici + 2/3 d’EV), mais pour ce cliché, j’ai d’abord fait une mémorisation de l’exposition à un endroit sombre (tronc du premier arbre) avant d’utiliser le collimateur inférieur droit pour faire l’autofocus sur le premier banc. La vitesse tombe ainsi à 1/60 de sec et laisse le temps au capteur de recueillir suffisamment de lumière. Si vous laissez votre appareil sur automatique, vous aurez toutes les chances d’obtenir une neige grise, avec le reste de l’image très sombre.
Un dernier point : la vitesse de 1/60ème de sec m’a obligé à ouvrir à f/6,3 alors que la perspective et les performances optiques de l’objectif auraient plutôt exigé un f/8. A f/8 l’amplitude de netteté est plus importante qu’à f/6,3 ; dans le même temps, quelle que soit la perspective, cette ouverture est celle où l’objectif donne les meilleurs résultats en terme de netteté : photographiez n’importe quoi à f/8 avec cet objectif, ce sera toujours plus net qu’à une autre ouverture.

Post-traitement dans Lightroom :
– Passage en niveaux de gris et donc :
– Noirs : +20 (au lieu de +5 par défaut)
– augmentation du contraste : +40 (+25 par défaut)
– courbe des tonalités :
– Tons clairs : +31 (défaut : 0)
– Teintes claires : + 12 (défaut : 0)
– Teintes sombres : -15 (défaut : 0)
– Tons foncés : 0 (défaut : 0)
Ces réglages permettent d’avoir un vrai noir et blanc et non un noir et blanc qui ressemble à une collection des différentes variantes de gris disponibles… ce que vous obtenez généralement si avez simplement appuyé sur le bouton noir et blanc. Je retravaille systématiquement mes noir et blanc alors que certaines images en couleurs peuvent n’avoir besoin que de très peu de corrections voire même aucune.

Pour finir, j’ai retaillé l’image dans Photoshop et ai appliqué une augmentation de la netteté avec l’outil « netteté optimisée » : Gain à 12% et rayon à 0,8 pixels pour une image de 850 pixels de largeur. La correction de la netteté est différente selon la taille et la destination de l’image (écran de pc ou impression).

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *